Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Langue
EN | FR |  AR

Vieillissement et incontinence

Femme âgée et femme plus jeune marchant dehors – Le lien entre vieillissement et incontinence

Que se passe-t-il quand ils vieillissent ?

Quelle est la première chose à faire si votre proche âgé perd le contrôle de sa vessie et/ou de ses intestins ? Essayez de ne pas paniquer. Cela peut être gênant pour vous deux au début. Mais rassurez-vous : l’incontinence est un problème courant et il existe des manières de l’aider à mieux le gérer.
 
Si vous êtes témoin du vieillissement d’un proche, vous avez probablement remarqué des changements de son état physique. Il n’est pas aussi en forme ou aussi svelte qu’avant. Il ne voit plus ou n’entend plus aussi bien. C’est naturel. 
 
Des troubles du système urinaire surviennent également plus fréquemment. Avec l’âge, le système urinaire ne fonctionne plus aussi bien qu’avant. Les personnes peuvent ainsi perdre le contrôle de leur vessie et de leurs intestins. Il s’agit d’une pathologie courante appelée incontinence. 
 
L’incontinence peut être gênante et frustrante pour votre proche. Aller aux toilettes, un geste intime qu’il faisait autrefois sans même y penser, ne va tout d’un coup plus de soi.  
 
Vous pouvez l’aider en faisant preuve de compréhension. Essayez de ne pas être gêné ni d’émettre de jugement par rapport à sa situation. Découvrez plus d’informations sur l’incontinence et les choses pratiques que vous pouvez faire pour votre proche. Traitez votre proche avec amour et bienveillance et cela pourrait bien vous rapprocher. 
 
Pour mieux comprendre la pathologie de votre proche, considérez ce qui se passe dans son corps vieillissant.

Pourquoi votre proche devient-il incontinent ?

En vieillissant, les organes, muscles et nerfs peuvent cesser de travailler correctement ensemble. 
 
Pour rester continente, une personne doit pouvoir bénéficier du soutien des muscles du périnée et du sphincter. Ces muscles importants contribuent à la continence urinaire et fécale. Quand on vieillit, ces muscles peuvent s’affaiblir pour différentes raisons et ainsi entraîner l’incontinence. Les nerfs reliant le cerveau à la vessie peuvent également envoyer des signaux incorrects. 
 
Par ailleurs, avec l’âge, les reins et la vessie peuvent ne plus fonctionner aussi efficacement. (Généralement, chez une personne âgée en bonne santé, les reins continuent de fonctionner normalement. Mais la maladie, les médicaments et d’autres pathologies peuvent en entraver le bon fonctionnement.) 
 
Les changements suivants peuvent contribuer à l’incontinence :  
Que se passe-t-il au niveau des reins quand nous vieillissons ?

Avec l’âge, la fonction rénale connaît, elle aussi, des risques de déclin plus importants. Ce phénomène s’observe par une réduction du débit sanguin vers les reins et une baisse de la production d’hormone antidiurétique (ADH). Cette hormone a pour effet de concentrer les urines (réabsorption de l’eau par l’organisme). Lorsque le niveau de cette hormone baisse, la production d’urine augmente, en particulier la nuit. C’est aussi une des raisons pour lesquelles la personne âgée se rend aux toilettes 1 à 2 fois par nuit.

Que se passe-t-il au niveau de la vessie quand nous vieillissons ?

La vessie est un sac musculaire. Avec l’âge, les muscles de la vessie sont davantage exposés au risque de perte du tonus et de sa fonction. Cela conduit à une moindre capacité à se contracter et se comprimer. En conséquence, il faut plus de temps à la vessie pour se vider ; celle-ci ne se vide pas totalement et un peu d’urine reste dans la vessie. 
 
La vessie peut aussi devenir moins extensible et contenir moins d’urine qu’avant. Le réflexe d’élimination se déclenche plus tardivement, lorsque la vessie est déjà presque pleine. De ce fait, les personnes âgées sont alertées plus tard et disposent de moins de temps pour aller aux toilettes et vider leur vessie. 
 
L’urètre peut également se bloquer. Chez les femmes, ceci peut être dû à des muscles affaiblis entraînant la descente (prolapsus) de la vessie ou du vagin. Chez les hommes, l’urètre peut se bloquer suite à une hypertrophie de la prostate. Il est important de déceler ces troubles rapidement pour obtenir le bon traitement.
 
Les symptômes peuvent inclure : 
  • des difficultés au démarrage de la miction
  • la sensation que la vessie ne s’est pas vidée après la miction
  • un jet d’urine intermittent ou faible
  • une envie d’uriner fréquente et une miction nocturne fréquente.
Lorsque la vessie ne parvient pas à se vider complètement, elle se remplit graduellement d’urine résiduelle, ce qui entraîne une incontinence urinaire par regorgement et un risque d’infection urinaire.
 
Si votre proche devient moins mobile avec l’âge, il peut devenir plus difficile pour lui d’accéder aux toilettes. En résultat, quand il doit s’y rendre, il n’arrive pas à temps. Il dépend alors d’un aidant comme vous pour l’aider à gérer son incontinence. 

En savoir plus

Pour être un bon aidant, il est important de comprendre le processus de vieillissement et la manière dont il affecte la mobilité et la capacité cognitive de la personne. Découvrez plus d’informations sur les changements liés à l’âge et sur la manière dont vous pouvez aider votre proche dans les articles suivants :