Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Langue
EN | FR |  AR

Mythe ou réalité

Couple âgé avec sa famille – Remettre en question les idées reçues sur l’incontinence

Soins à la personne : mythe ou réalité ?

Il n’est pas facile d’être aidant. Vous pouvez parfois vous sentir coupable, stressé ou anxieux. Connaître l’origine de ces sentiments négatifs peut vous aider. Ils sont souvent causés par des malentendus – des idées recues relatives aux soins à la personne restent ancrées dans les esprits. 
 
Néanmoins, quand vous comprenez les faits, vous pouvez les remettre en question. Vous pourrez alors aborder les soins à la personne dans un état d’esprit plus positif.
« Je peux tout faire tout seul »

Vous pourriez penser : mes parents ont bien élevé trois enfants, je devrais donc pouvoir m’occuper d’une seule personne. Mais s’occuper d’un adulte atteint d’une maladie chronique ou grave n’est pas aussi simple que d’élever des enfants. Une telle charge peut s’avérer frustrante, fatigante, et même insurmontable. Élever un enfant a aussi sa part de difficultés, mais en même temps, vous voyez leurs progrès et vivez de grands moments de bonheur. En comparaison, s’occuper d’un proche âgé qui ne va pas bien peut sembler beaucoup plus difficile.
 
Conseil :  Ne faites jamais tout tout seul. Obtenez une aide et le soutien d’autres personnes. Parlez-en à vos amis, votre famille, vos voisins, d’autres aidants ou des professionnels. Demandez également de l’aide pour vous faciliter la tâche.

« Trouver la bonne personne pour m’aider à m’occuper de mon proche n’est pas compliqué »

Parfois, c’est facile. La famille et les amis vous offrent de vous aider. Vous trouvez de bons professionnels de santé – des gens que vous appréciez et en qui vous avez confiance – quand vous en avez besoin. Et vous savez qu’ils vous aident à offrir à votre proche le meilleur traitement et les meilleurs soins possible. Mais ça n’est pas toujours aussi simple. Vous pouvez aussi avoir le sentiment que le personnel médical, la famille ou les amis n’en font pas assez pour votre proche.  
 
Conseil : Si vous n’êtes pas satisfait des professionnels ou toute autre personne impliqués dans les soins, prenez le temps d’envisager d’autres solutions. Vous pourriez demander conseil auprès d’amis ou d’aidants plus expérimentés. Ou bien, recherchez des professionnels de santé réputés pour la qualité de leurs soins sur des sites en ligne dédiés. En fin de compte, vous devez vous assurer que votre proche et vous-même êtes à l’aise, que les traitements sont simples et efficaces, et que vous êtes satisfaits tous les deux.

« Tout le monde comprend exactement ce que je ressens et ce dont j’ai besoin »

Il est facile de penser que tout le monde autour de vous voit que vous travaillez dur pour prendre soin de votre proche. Alors vous pourriez penser qu’ils savent comment vous aider. Mais ce serait une erreur. Les autres ne vivent pas la même chose que vous ; ils ne voient pas les différents aspects de votre travail et votre vie avec votre proche. Parfois, ils ne comprennent ou ne déchiffrent pas bien les signaux que vous leur envoyez.
 
Conseil : Dites aux autres, le plus simplement possible, exactement ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin. Soyez honnête et clair quand vous communiquez vos besoins ou ceux de votre proche. Ne souffrez pas parce que les autres ont des idées fausses sur votre situation. 

« L’état de mon proche continue à empirer, je ne m’en occupe certainement pas assez bien. »

Vous pensez peut-être, si seulement j’avais plus de temps pour m’occuper de mon proche, si je n’étais pas aussi fatigué ou facilement en colère, ou encore si j’avais de meilleurs médicaments – sa santé s’améliorerait. Mais ce n’est peut-être pas le cas.
 
Conseil : Ne soyez pas trop dur avec vous-même. Vous faites de votre mieux en tant qu’aidant. Si vous êtes entouré de bons professionnels de santé, et que malgré tout la santé de votre proche empire, ce n’est pas la faute des médecins ni la vôtre. La meilleure chose que vous pouvez faire est de vous assurer que la personne dont vous vous occupez est la plus heureuse et la plus confortable possible.  

« Je suis bien trop occupé dans ma vie pour être aidant en ce moment »

Aucun d’entre nous n’est jamais complètement prêt à être aidant. Et quand on le devient, on ne peut généralement pas non plus laisser tomber nos autres responsabilités. Certaines personnes continuent de travailler et d’élever leurs enfants. Nous avons tous aussi notre maison à entretenir. Le tout, en nous occupant également d’un proche âgé. C’est la vie.
 
Conseil : Essayez de ne pas vous inquiéter – en vous organisant, vous pourrez intégrer vos responsabilités d’aidant à votre vie. Les aidants expérimentés qui réussissent savent que la meilleure chose à faire est d’organiser leur temps. Si vous le faites, vous serez plus en mesure de gérer avec succès vos tâches d’aidant, et de les partager avec d’autres responsabilités et intérêts.
 
Si vous n’êtes pas sûr de savoir par où commencer, cliquez ici pour des idées et des conseils sur la manière de s’organiser. 

Dépenses

Conseils relatifs à la planification des dépenses pour les aidants.

Femme âgée profitant de sa famille dehors – planification des dépenses pour les aidants
En savoir plus

Mon protocole de soins

Guide simple pour planifier vos tâches d’aidant.

Femme âgée assise dehors avec une femme plus jeune – planifier votre rôle d’aidant
En savoir plus

Liste de course

Comment planifier les courses efficacement pour votre proche ?

Jeune femme amenant les courses d’une femme âgée – planifier vos courses
Télécharger la liste de vérification