Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Langue
EN | FR |  AR

Sang dans les urines : Faut-il s’inquiéter ?

Trouver du sang dans l’urine peut être alarmant, mais il existe un certain nombre de causes possibles inoffensives. Néanmoins, pour éliminer toute maladie grave, vous devriez toujours consulter un médecin pour qu’il détermine la cause des saignements.
Test d’urine avec bandelette colorée
Valeur par défaut du texte overlay

Est-ce du sang – ou autre chose ?

Une teinte rouge dans les urines n’indique pas forcément la présence de sang. Par exemple, certains aliments peuvent colorer l’urine. Si vous avez mangé récemment des betteraves rouges en grande quantité, cela pourrait expliquer que votre urine est rouge. S’il y a vraiment du sang dans l’urine, le terme médical utilisé pour ce phénomène est l’hématurie. Quand l’urine est rouge, rougeâtre, rose ou brunâtre, on parle d’hématurie macroscopique. Mais même si l’urine est rouge, cela ne signifie pas nécessairement qu’elle contient une grande quantité de sang – un peu de sang suffit pour colorer l’urine en rouge. Néanmoins, il peut parfois y avoir du sang dans les urines sans que cela ne soit visible à l’œil nu. Quand la concentration des globules rouges dans l’urine est si faible qu’elle peut uniquement être détectée par des tests d’urine en laboratoire, on parle d’hématurie microscopique.

Comment les médecins testent la présence de sang dans l’urine

Si votre urine est rouge et que cette coloration n’est pas due à certains aliments, aux menstruations ou à certains médicaments, vous devriez toujours consulter un médecin. Le médecin analysera un échantillon d’urine pour contrôler s’il y a des globules rouges dans l’urine. L’analyse peut également, par exemple, indiquer si les valeurs d’inflammation ont augmenté ou si les taux de protéines sont inhabituellement élevés. Tous ces aspects peuvent permettre de réaliser un examen plus approfondi. Souvent, il n’est pas possible d’établir un diagnostic clair en se limitant à examiner l’urine. Dans ce cas, le médecin ordonnera des examens plus approfondis, comme une échographie des reins ou de la vessie.

Exemples de causes de sang dans l’urine

Du sang dans l’urine peut être un des nombreux symptômes d’une variété de maladies. La plupart de ces maladies sont relativement répandues et bénignes. Cela signifie qu’elles peuvent être traitées ou guéries. Les maladies et causes sous-jacentes possibles incluent :
 
  • Infections des voies urinaires. Si des bactéries indésirables pénètrent dans les voies urinaires, la cause du sang dans l’urine peut être une infection des voies urinaires inférieures. Parfois, l’infection peut se propager via le ou les urètres jusqu’à un rein ou les deux. D’autres symptômes, par exemple, peuvent être une sensation douloureuse ou de brûlure lors de la miction, une douleur sourde au niveau des reins, une urine dégageant une forte odeur, de la fièvre ou de la fatigue. Les symptômes empireront si les bactéries se propagent jusqu’aux voies urinaires supérieures. En savoir plus sur les infections urinaires ici. 
  • Calculs rénaux ou de la vessie. Une irritation mécanique due à la présence de corps étrangers dans l’appareil urinaire peut entraîner du sang dans les urines. Par exemple, certains composants urinaires – qui généralement se cristallisent et sont fréquemment évacués – peuvent parfois former des cristaux, qui finissent par devenir des calculs rénaux ou de la vessie. S’ils deviennent trop gros, ils se coincent dans l’urètre ou la vessie et peuvent entraîner une urine rougeâtre et des douleurs intenses.
  • Des tumeurs de la vessie, de l’urètre ou des reins (qui peuvent être bénignes ou malignes) peuvent également entraîner du sang dans les urines. Elles peuvent parfois entraîner une augmentation de la miction ou des douleurs spasmodiques au niveau de la vessie.
  • Diverticules. Lorsque la paroi de la vessie ou de l’urètre s’affaiblit pour une raison quelconque, formant alors une poche indésirable qui peut s’infecter. L’un des symptômes peut inclure des saignements lors de la miction.  
  • Lésions rénales. Des traumatismes des reins ou des voies urinaires (suite à des chutes, des coups ou autres blessures) peuvent entraîner du sang visible dans les urines.
  • Des efforts physiques extrêmes, comme un marathon, peuvent aussi entraîner du sang dans les urines.
  • Les effets secondaires de certains médicaments ou d’une radiothérapie peuvent aussi être à l’origine de sang dans les urines pour les hommes et les femmes.

Causes de la présence de sang dans l’urine : les différences entre les hommes et les femmes

Chez les femmes, du sang dans l’urine pendant les règles n’est pas inhabituel. Pour les hommes, du sang dans l’urine peut être entraîné par une infection de la prostate ou une hypertrophie bénigne de la prostate. Lors d’un cancer de la prostate, néanmoins, du sang dans l’urine ne fait pas partie des premiers symptômes ou des principaux symptômes. Les premiers stades du cancer de la prostate ne comportent généralement aucun signe ou symptôme.

Globules rouges dans l’urine – quel traitement ?

Si du sang est détecté dans vos urines, le traitement potentiel dépend de la cause des saignements. Par exemple, si les saignements sont provoqués par une infection urinaire, ils sont généralement traités par des antibiotiques. Néanmoins, si les saignements sont provoqués par des corps étrangers ou des calculs dans les reins ou la vessie, les corps étrangers ou les calculs devront souvent être retirés par voie chirurgicale – cela vaut également pour les tumeurs. Les calculs peuvent également être éliminés à l’aide d’un traitement par ultrasons, qui cassent les calculs en petits morceaux qui sont ensuite évacués par la vessie.

Sang dans les urines et incontinence

Tel que mentionné précédemment, chez les hommes, du sang dans les urines peut être dû à une hypertrophie de la prostate. Lors d’une hypertrophie bénigne de la prostate ou d’une inflammation de la prostate, du sang dans les urines n’est pas le symptôme le plus courant – d’autres symptômes incluent un besoin constant d’uriner ou un besoin si pressant que la personne ne parvient pas aux toilettes à temps. 
 
Ces symptômes ne sont pas rares. Si vous avez des fuites urinaires, contactez un professionnel qui pourra vous aider à déterminer la cause et recommandera le bon traitement. Pour un soutien supplémentaire, il existe également des produits d’incontinence discrets et faciles à utiliser qui préviennent les fuites sur les vêtements et éliminent les odeurs indésirables.

Faiblesse de la vessie due à une maladie ? TENA offre une protection discrète

Les produits absorbants TENA sont conçus pour empêcher précisément ce type d’isolement social. En fonction du niveau d’incontinence, il existe divers types de produits conçus pour s’adapter aux différentes situations de vie. Vous trouverez tous les produits TENA disponibles ici. 
 
La perte involontaire d’urine se limite-t-elle à quelques gouttes ? Ou s’agit-il de quantités plus ou moins importantes d’urine ? Pour l’incontinence légère, par exemple, les protège-slips et protections TENA Lady Discreet Mini sont particulièrement adaptés. Leur forme asymétrique garantit un ajustement parfait et assure confort et discrétion. Le noyau absorbant capture l’urine et empêche les odeurs et l’humidité.
 
Les produits TENA Men fonctionnent sur le même principe, mais leur forme et leur couleur sont spécialement conçus pour les hommes. Ils sont disponibles en quatre différentes épaisseurs. Si vous avez besoin d’une sécurité supplémentaire sur un temps prolongé, le sous-vêtement absorbant pour hommes peut constituer un choix adapté. Tout en offrant un look et un aspect similaire à un sous-vêtement classique, avec sa coupe masculine discrète, il assure une sécurité optimale contre les fuites pour les hommes ayant un mode de vie actif.

Contrôlé par Josefine Grandin, infirmière et urothérapeute, 26/02/2020

<< Retour aux articles